Les dispositifs génératifs de la défiscalisation
defiscalisation

Les dispositifs génératifs de la défiscalisation

La défiscalisation touche d’innombrables domaines. Mais les principaux sollicités sont au nombre de trois. Il s’agit du domaine immobilier, professionnel et du contexte financier.

La défiscalisation immobilière : la principale pratique en France

Si cette solution séduit autant, c’est grâce au double avantage qu’elle offre à son pratiquant. La défiscalisation immobilière, non seulement, permet au contribuable de réduire ses impôts, mais aussi d’acquérir des propriétés ou un patrimoine immobilier.

La problématique du logement retentit en France. L’État voit dans la défiscalisation immobilière, un moyen de la régler. D’où les multiples dispositifs étatiques mis en vigueur. Le site Assurément Fiscal dans ses études sur le sujet, indique notamment comme dispositif la loi Pinel ou la loi Cosse. Par le recours de cette dernière, le contribuable effectue l’achat immobilier tout en profitant d’un avantage fiscal.

Recours intéressants : défiscalisation professionnelle et défiscalisation financière

La défiscalisation professionnelle est destinée pour un profil en particulier. C’est celui des travailleurs indépendants non rémunérés à l’instar des chefs d’entreprise. Même peu connue, beaucoup font toutefois appel à cette forme de défiscalisation due aux bienfaits qu’elle procure, à savoir la baisse des impôts par la souscription aux contrats de mutuelle prévoyance et retraite. La loi Madelin est entre autres le dispositif qui génère ces avantages.

Quant à la défiscalisation financière, elle renvoie à une astuce : accéder à une réduction d’impôts en investissant dans un ou des produits financiers. Sa viabilité est immédiate et dure pour toute l’année d’investissement. Elle fonctionne grâce à de nombreux dispositifs dont le Plan d’épargne-retraite populaire (PERP) et le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI).

Commenter